en
Français Anglais

Valeurs mobilières et accès aux marchés publics

Pour élargir ses possibilités de financement, une société incorporée peut décider de faire le saut vers les marchés publics. Bien qu’impliquant certains coûts en raison du recours à l’expertise de plusieurs professionnels, l’appel public à l’épargne comporte de nombreux avantages. En effet, une société dont les actions peuvent être librement transigées en bourse bénéficie manifestement d’une plus grande source de financement, de plusieurs outils financiers, de plus de souplesse pour la fusion, vente ou acquisition d’entreprise, mais aussi d’une belle visibilité auprès de ses fournisseurs et clients.

En revanche, il est certain que l’inscription d’une société en bourse comporte de nombreux défis, notamment en raison de ce que représente l’ensemble des frais initiaux et récurrents relatifs à la publication d’un prospectus, sans compter l’obligation de se conformer aux diverses obligations imposées par l’Autorité des marchés financiers.

De plus, la société devra choisir avec soin un cabinet comptable et un courtier en valeurs mobilières. Le cabinet comptable devra pouvoir la conseiller, au regard de l’ampleur de ses activités économiques, ainsi que sur les avantages et désavantages de devenir un émetteur ouvert. Quant au courtier, sa réputation sera d’une grande importance aux yeux des investisseurs potentiels.

Bien entendu, la législation en matière de valeurs mobilières, par le biais de l’Autorité des marchés financiers, a établi certains critères à respecter afin d’avoir accès aux marchés publics et ce, dans une optique de protection du public. Ainsi, tant l’appel public à l’épargne que le prospectus informatif doivent suivre des normes formelles et précises que notre équipe est en mesure d’appliquer à votre situation.

 


Consultez nos capsules juridiques sur le sujet:


Bernier Fournier